Les éléments essentiels à savoir sur les techniques en maçonnerie

Quand on parle de maison, chacun a sa petite idée. Le point commun de tous est le rêve d’une idéale habitation. Cette dernière devrait correspondre à une demeure de qualité. Plus précisément, une maison pérenne et qui va supporter les éventuelles intempéries. La maçonnerie est une des étapes indispensables à toute construction. D’où l’utilité d’avoir quelques notions sur les techniques de maçonnerie avant de lancer le projet.

Les différents travaux de maçonnerie

Il existe différents travaux de maçonnerie dans la construction courante. Il y a la maçonnerie extérieure et la maçonnerie intérieure. Pour la première, elle fait intervenir le gros œuvre et le second œuvre. Le gros œuvre est indispensable à n’importe quelle construction. Il implique les fondations reliant le sol et les murs porteurs. Il touche également les murs porteurs et les murs extérieurs ainsi que les dalles ou chapes de béton au sol. Pour le second œuvre, les travaux des maçons concernent les finitions. Ces travaux englobent la mise en place des revêtements de sols comme le carrelage. Ils touchent aussi la pose de revêtements muraux tels que le carrelage, enduit mural, briques et pierres de parement. Par contre pour la maçonnerie intérieure, l’intervention touche la démolition des murs porteurs et des cloisons. Elle intercède également pour le murage de portes ou de fenêtres ainsi que pour l’ouverture d’un mur. Enfin, la maçonnerie concerne la création de cloisons et la réalisation d’ouvrages maçonnés.

Les matériaux utilisés en maçonnerie

La maçonnerie requiert l’utilisation de nombreux matériaux. Le choix se fera selon le type d’ouvrage à réaliser. Il y a les matériaux que nous classons comme bases car ils sont toujours utiles quelque soit le type d’ouvrage. Nous citons le ciment, le sable et le gravier. Le ciment est un liant sous forme de poudre. En le mélangeant avec de l’eau, il va durcir rapidement. Le sable quant à lui est un matériau pulvérulent. Associé au ciment, il forme du mortier. Le gravier, il servira pour la réalisation de béton. Le mélange sable, ciment et gravier forme un corps très solide en les composant avec de l’eau. À part ces matériaux, il y a les briques. Elles sont fabriquées à partir d’une terre argileuse crue. Elles seront ensuite séchées et cuites au four pour avoir une bonne résistance. Lors de son usage, la bique doit être plongée dans l’eau afin de ne pas absorber l’eau du mortier.

Il existe également les blocs de parpaings ou agglomérés. Sous forme de bloc de béton, c’est un matériau formé d’alvéoles. La pose nécessite du mortier.

Les outils nécessaires lors de la réalisation d’une maçonnerie

La réalisation d’une maçonnerie consiste à travailler sur les mortiers et les briques ou blocs en agglomérés. Les outils de maçonnerie peuvent être classifiés en quatre catégories. Il y a, d’abord, les outils de mesures et d’ajustement. Ils concernent le mètre ruban métallique, le fil d’aplomb et le niveau à bulle. Il existe également le niveau d’eau, l’équerre de maçon, le cordeau à poudre, et la règle de maçon. Ensuite, il y a les outils de gâchage. L’auge pour préparer les enduits et plâtres. Le bac à gâcher et la bétonnière servent aussi d’outils de gâchage. La truelle et la taloche sont les outils que les maçons ne doivent pas s’en séparer. Puis, il y a les outils de démolition à savoir la massette, le burin, le marteau-piqueur, etc. Enfin, à ne pas oublier les divers accessoires comme la brouette, la pelle, l’échafaudage et tant d’autres.