Hygiène en entreprise quelles sont les différentes règles associées

Hygiène en entreprise : quelles sont les différentes règles associées ?

En France, l’employeur est tenu responsable de la mise en œuvre d’un ensemble de moyens capables de garantir la protection ainsi que la sécurité de ses employés. À cet effet, le respect des règles d’hygiène est un impératif pour diminuer les risques d’infection au travail. La règlementation hygiénique est défendue par le Code du travail. De fait, les entreprises en synergie avec leurs employés doivent prendre des dispositions nécessaires pour assurer la propreté de l’environnement de travail. Découvrez ici les règles d’hygiène à adopter en entreprise.

Quelles sont les règles d’hygiène à adopter en entreprise ?

En général, les règles d’hygiène en entreprise s’accentuent sur deux points principaux. Il s’agit de la mise en œuvre des :

  • Installations de protection collective ;
  • Équipements de protection individuelle.

Toutes ces règles visent à diminuer ou à éviter les risques relatifs à une mauvaise hygiène au travail. Ces risques sont notamment enregistrés au sein des secteurs agroalimentaires, industriels, hospitaliers, mais aussi dans les milieux de restauration. Les comportements personnels de chaque salarié relatifs à l’hygiène doivent convenir aux désirs de l’employeur. Ce dernier doit veiller à la bonne santé de ses salariés. Ce faisant, il évitera des accidents professionnels sur son lieu de travail. Au besoin, vous pouvez solliciter Entreprise Astruc pour vous occuper de l’assainissement de vos locaux au travail.

Pour prévenir d’éventuels accidents professionnels, il faut réaliser l’évaluation des risques. À l’issue de cette démarche globale impliquant tous les salariés, l’employeur doit transcrire les résultats dans un « document unique ». Cela est défini par l’article R4121-1 du Code du travail. En effet, ce code demande à l’employeur de respecter ces quelques règles relatives aux locaux, aux équipements de protection individuelle et aux installations sanitaires. L’ensemble de ces différentes règles est d’ailleurs notifié dans les six chapitres de l’article, de R231-12 à R236-39, du Code de Travail.

Quels sont les différents risques relatifs à une mauvaise hygiène au travail ?

L’hygiène doit être de mise sur le lieu de travail. Elle permet d’anticiper les risques non visibles de contamination chimique, toxique, radioactive et biologique. En gros, on dispose de trois principaux risques liés à l’hygiène.

Risque d’inhalation

Dans une entreprise, on dénombre plusieurs types de produits volatiles qui sont capables de nuire aux capacités respiratoires des alvéoles et des poumons. Ces produits sont susceptibles d’entrainer des pathologies, mais également certaines affections à l’instar des affections pulmonaires, des cancers, de la grippe, etc. Selon certaines sources, environ 20% des maladies professionnelles sont provoquées par les substances toxiques qui s’évaporent dans l’air ambiant.

Risque par contact cutané

Le contact cutané constitue aussi un risque, notamment enregistré au sein des milieux qui exigent la manipulation et l’utilisation des substances toxiques. La lésion par contact avec les produits chimiques est l’une des lésions professionnelles les plus courantes en entreprise. Pour information, une lésion cutanée peut être liée par exemple aux allergies. Le port de gants à usage unique est un excellent moyen pour éviter les dermatoses professionnelles.

Risque d’ingestion

Il s’agit du fait d’avaler par défaut d’attention de substances nocives. C’est un risque rencontré généralement en milieu de travail. Les aliments toxiques se trouvent généralement sur les produits alimentaires à l’instar des instruments de travail ou des vêtements. En cas d’exposition à risque d’ingestion, il faut urgemment recourir à une prise en charge médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *