tableau électrique

Installation électrique conforme : les points de vérification

D’une simple décharge aux chocs électriques, les installations électriques non qualifiées peuvent présenter des risques majeurs. Il semble qu’une installation qui fonctionne ne signifie pas nécessairement qu’elle est sûre. Cependant, il est facile de vérifier s’il répond à la norme. Nous vous délivrons ici les points à vérifier.

Les dispositifs nécessaires pour une installation conforme

Afin de s’assurer que son installation électrique répond aux normes, seules les mesures de protection suivantes doivent être prises en compte :

Un dispositif de coupure universel 30 mA est placé à la hauteur du tableau pour localiser les fuites de courant. Ce système de sécurité haute sensibilité est obligatoire pour l’ensemble du circuit depuis 2003

Un ensemble de disjoncteurs peut fournir une protection contre les surcharges et les courts-circuits

Le circuit de mise à la terre peut être identifié par vert/jaune pour évacuer toute fuite de courant. Une prise avec seulement deux trous dans la pièce signifie que l’installation n’est pas mise à la terre.

Si vous avez des questions sur la conformité de l’installation électrique, il est recommandé de s’adresser à un professionnel qualifié comme electricitebertrand.be. Cela permettra d’identifier les anomalies et d’évaluer la nature des travaux nécessaires pour les mettre aux normes. Enfin, pensez à équiper et surveiller plusieurs slots.

Les 3 points de contrôle incontournables

Il y a 3 choses à vérifier lorsque vous êtes devant le tableau électrique, surtout si votre maison est plus ancienne. Ils vous donneront une première idée des travaux à effectuer pour que l’électricité de votre maison ne provoque pas de court-circuit ni même d’incendie électrique. Cependant, cette inspection ne peut remplacer l’inspection effectuée par des professionnels qualifiés.

L’installation du disjoncteur général

La première chose à vérifier est d’installer un disjoncteur universel dans une pièce facilement accessible. En cas de problème, il vous permet de mettre tout l’équipement électrique à l’état « off ». Et si une surtension ou un court-circuit se produit en raison d’une panne d’équipement ou d’une panne de courant, il coupe automatiquement l’alimentation du réseau électrique.

Le dispositif de protection différentiel

Pour qu’il soit conforme à la norme, votre tableau doit inclure un dispositif de protection différentielle mis à la terre capable de détecter d’éventuels problèmes de courant.

Les disjoncteurs de protection

Chaque circuit tel que l’éclairage, la prise de courant, le chauffage, les équipements entre autres doivent être équipés d’un disjoncteur de protection sur le tableau de distribution, qui peut détecter les surintensités et couper le courant si nécessaire.

Les normes en vigueur à suivre

Dans le cadre de la construction d’une maison neuve ou de la rénovation d’une maison ancienne, l’installation électrique doit être conforme à la norme C15-100, également appelée NFC 15-100. Le respect de cette norme électrique vise à assurer la sécurité des biens et des habitants. En effet, chaque année 50 000 incendies domestiques sont causés par l’électricité, et 3 000 personnes sont victimes de décharge électrique chaque année, un traitement médical est donc nécessaire. Assurer la conformité électrique des installations professionnelles permet à votre fournisseur d’énergie d’ouvrir l’ouverture du compteur et garantit également votre sécurité au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *