L’initiation à l’électricité à la maison

Une installation électrique nécessite d’être vigilant. Il doit se faire avec de plus grande précaution. Si vous n’y connaissez rien sur la matière, mieux vaut s’abstenir. L’électricité exige au moins des bases techniques pour la manipuler. Des règles doivent être mises en œuvre pour donner un meilleur confort. Il en est de même pour la sécurité des personnes ainsi que des biens matériels. La connaissance de la norme NF C 15-100 est donc primordiale.

Le fonctionnement de l’électricité à la maison

Pour bénéficier de l’électricité à la maison, il faut mettre en point un compteur électrique. Cet appareil permet de relever votre consommation journalière. Vous pouvez, dans ce cas, faire de l’économie en la réduisant. Ensuite, il y a le disjoncteur de branchement. En cas de court-circuit, ce dernier se disjoncte automatiquement afin d’éviter des dégâts matériels. Vous pouvez le faire manuellement en vue d’un dépannage ou d’ajout de nouvelle installation. Puis, trouverez le tableau électrique. Il a pour rôle de disperser le courant vers les équipements électriques. En l’équipant de disjoncteur, vos appareils seront en sécurité. Le courant sera coupé automatiquement en cas de problème. Vous pouvez également utiliser un disjoncteur divisionnaire pour ne pas affecter la coupure de toutes les pièces de la maison.

Le câblage : une distribution d’énergie dans toutes les pièces

Le câblage est essentiel pour repartir le courant dans toutes les pièces de la maison. Le choix des fils est très important pour être en sécurité des courts-circuits. Ils dépendent de la puissance énergétique utile dans votre maison. Pour les équipements à forte intensité, ils nécessitent un câblage de 6 mm2. Pour les utilisations à faible tension, 1,5mm2 peut être suffisant. Une installation électrique doit être conforme à la norme NF C 15-100. N’oubliez jamais la sécurité. Installez un parafoudre ou un paratonnerre et utilisez des disjoncteurs ainsi qu’un interrupteur différentiel. Ceux-là protègent vos appareils. Selon la norme sur le câblage, chaque fil a une couleur respective. Le fil rouge concerne la phase, tandis que le bleu indique le neutre. Ces deux fils repartissent le courant au départ du compteur en arrivant aux récepteurs. Un autre fil de couleur rayée verte et jaune sert de mise à la terre. Le fil noir ou marron programme un équipement électrique.

Les notions de base sur l’électricité

Pour que vous soyez à l’aise avec les installations et appareils électriques, il faut vous initier à la base. En premier lieu, la tension électrique qui est mesurée en volts et notée U. C’est la quantité d’électricité. Pour une utilisation domestique, elle est d’environ 230 V. Ensuite, il y a l’intensité électrique, mesurée en ampères et notée I. Elle indique le mouvement de l’électricité. Puis, la notion de résistance, mesurée en ohms et notée R, apparait en relation avec l’intensité. Elle évalue la capacité d’un circuit à ralentir le passage du courant. Plus, l’intensité du courant est grande, la résistance tend vers 0. Vous devrez savoir la formule sur la loi d’Ohm : U=R*I. Après, il est adéquat de comprendre la notion de puissance. Elle permet de savoir la quantité de courant que vous allez consommer en utilisant un quelconque appareil électrique. Enfin, la consommation entre en jeu.

Selon la puissance de vos appareils, vous déterminerez ceux qui consomment plus et ceux qui sont économiques.